Au bout de huit années d’études, les séminaristes seront ordonnés prêtres. Certains arrêteront en cours de route.

Marco a 24 ans. Il est entré au séminaire à 20 ans. Il dit que « Pour aimer, il faut être aimé. »

La journée est ponctuée de temps de prières, du lever au coucher : Oraison, laudes, messe, vêpres et complies.

Jean, 26 ans, a travaillé en consulting dans une grande banque française. Il a quitté sa petite amie et son emploi, puis est entré au séminaire.

Tous les mardis midi, les séminaristes des neuf maisons de Paris se réunissent pour déjeuner ensemble et célébrer la messe.

Avant d’intégrer le séminaire beaucoup de jeunes ont travaillé comme ingénieurs, avocats ou banquiers. Ils disent avoir été « appelés ».

« On n’y reste pas pour les mêmes raisons que l’on y est entré. » prêtre Michel.